Skip to content

Food

D'où vient le chocolat ?

De l’Amérique latine à nos jours, le chocolat a parcouru bien du chemin. Envie d’en savoir plus ? Rejoignez-nous pour découvrir la fascinante histoire de la gourmandise préférée du monde entier...

Tout a débuté en Amérique latine

L’histoire du chocolat remonte à 4 000 ans, dans la Méso-Amérique antique, le Mexique d’aujourd’hui. C’est là que les premiers cacaoyers ont été trouvés. La civilisation olmèque, l’une des plus anciennes d’Amérique latine, fut la première à transformer le cacao en chocolat. Elle en faisait des infusions que l’on buvait lors de rituels et que l’on utilisait comme médicament.

Des siècles plus tard, les Mayas considéraient quant à eux le chocolat comme la boisson des dieux. L’infusion de chocolat maya était préparée avec des fèves de cacao torréfiées et moulues, mélangées à des piments, de l’eau et de la semoule de maïs. Les Mayas transvasaient cette mixture d’un récipient à un autre, obtenant ainsi un breuvage à mousse épaisse appelé « xocolatl », littéralement « eau amère ».

Dès le XVe siècle, les Aztèques utilisaient les fèves de cacao comme monnaie. Ils considéraient le chocolat comme un cadeau du dieu Quetzalcoatl, et l’utilisaient aussi bien comme boisson rafraîchissante que comme aphrodisiaque, et même pour se préparer à la guerre.

Le chocolat arrive en Espagne

Personne ne sait exactement à quel moment le chocolat a été introduit en Espagne. Selon la légende, l’explorateur Hernán Cortés l’aurait ramené dans son pays natal en 1528.

Cortés aurait découvert le chocolat lors d’une expédition en Amérique. Parti en quête d’or et de richesses, l’empereur aztèque lui aurait offert une tasse de cacao à la place.

À son retour, Cortés introduisit la fève de cacao en terre espagnole. Bien que servi sous forme de boisson, le chocolat espagnol fut mélangé à du sucre et du miel pour en adoucir l’amertume.

Le chocolat devint rapidement très prisé parmi les populations riches et aisées. Même les moines catholiques en raffolaient et le consommaient lors de pratiques religieuses.

Le chocolat séduit l’Europe

Pendant longtemps, les Espagnols ont gardé jalousement leur chocolat. Il aura fallu près d’un siècle pour que le chocolat atteigne la France, puis le reste de l’Europe.

En 1615, le roi de France Louis XIII épouse Anne d’Autriche, fille du roi d’Espagne Phillipe III. Pour célébrer leur union, Anne offre des échantillons de chocolat à la cour de France.

Après la France, le chocolat fait bientôt son apparition en Angleterre, où on le déguste dans des « maisons du chocolat ». La tendance gagne ensuite toute l’Europe, et plusieurs pays établissent leurs propres plantations de cacaoyers le long de la ligne équatoriale.

La révolution du chocolat

Le chocolat reste extrêmement apprécié de l’aristocratie européenne. Royalistes et grands bourgeois en consomment pour ses vertus médicinales et ses effets aphrodisiaques.

Le chocolat est toujours produit de manière artisanale, selon un processus long et laborieux. Les choses vont définitivement changer avec l’arrivée de la révolution industrielle.

En 1828, l’invention de la presse à cacao révolutionne la fabrication du chocolat. Cette innovation permet d’obtenir du beurre de cacao à partir de fèves de cacao torréfiées, ne laissant qu’une fine poudre de cacao.

Cette poudre est ensuite mélangée à des liquides et versée dans un moule, où elle se solidifie pour adopter la forme d’une tablette de chocolat comestible.

C’est ainsi que le chocolat fait son entrée dans l’ère moderne.

Le Magnum des temps modernes

Faisons un bond en avant de quelques siècles, à l’époque où Magnum Classic fait son apparition.

En 1989, Magnum lance sa première glace au chocolat, connue et appréciée de tous aujourd’hui.

Magnum trouve ses origines en Belgique, où nos producteurs de chocolat ont créé cet enrobage unique et ce craquant emblématique qui accompagnent notre onctueuse glace à la vanille.

Mais un seul parfum n’était pas suffisant. En 1992, de nouvelles glaces Magnum voient le jour, dont les Magnum Blanc et Amande. Depuis, nous n’avons cessé d’innover, de la gourmandise petit format avec Magnum Mini au plaisir ultime de Magnum Double.

La prochaine fois que vous croquerez dans votre Magnum préféré, prenez un instant pour savourer aussi toute l’histoire de son chocolat.